CEUX QUI PARTENT AU PRINTEMPS

Publié le par philippe ayraud

CEUX QUI PARTENT AU PRINTEMPS

(Musique de Pierre Meige)

 

Ils n’auront pas eu tellement le temps

Le temps d’être vivant riant ardent

Le temps d’espérer tant et tant

Tant et si bien un peu de temps

 

Ceux qui partent au printemps

 

Paupières closes quand la terre s’éveille

Odeur des roses mais sur le marbre

Brise qui caresse la pierre tombale

Verts beaux feuillages… artificiels

 

Ils n’auront pas eu tellement le temps

Le temps d’être vivant riant ardent

Le temps d’espérer tant et tant

Tant et si bien un peu de temps

 

Ceux qui partent au printemps

 

Le corps rigide quand tout sautille

Le souffle du vent qui laisse de marbre

D’Apollinaire Automne malade

Résonne funèbre comme un hymne

 

Ils n’auront pas eu tellement le temps

Le temps d’être vivant riant ardent

Le temps d’espérer tant et tant

Tant et si bien un peu de temps

 

Ceux qui partent au printemps

 

 

 

 

Commenter cet article