MA PETITE PRINCESSE DE CLEVES

Publié le par philippe ayraud

MA PETITE PRINCESSE DE CLEVES

 

Dors ma petite princesse

Sous le poids des années

Tes pauvres désirs en laisse

A la porte du lycée

 

Point n’est besoin princesse

De méditer ton spleen

Au royaume des Rolex

T’es pas assez bling bling

 

Ton cri de SOS

Pour Monsieur de Nemours

A l’ère du show business

Ça ne rapporte pas lourd

 

Si tu bougeais des fesses

Comme la Carla Bruni

On pourrait ma princesse

Creuser sous tes non-dits

 

Que ne puisses-tu princesse

Dans ton langage châtié

Dire à tous ces pauvres mecs

Qu’ils devraient nous lâcher !

 

Qu’ils devraient nous lâcher !

Publié dans POEMES INEDITS

Commenter cet article